Historique

On sait qu’au IXe siècle, le domaine de Colonster est la propriété de la puissante famille des Prez. En 1334, le château appartient à Messire Jean, chevalier et seigneur de Colonster dit des Prez, Maître de la Cité de Liège. Au XVe siècle, il est occupé par le Bourgmestre de Liège, Messire Eustache de Chabot.

En 1524, la seigneurie de Colonster est léguée par testament à Messire Erard, comte de la Marck, qui sera nommé Evêque de Chartres par Louis XII puis cardinal. Elle échoit ensuite à la comtesse Madeleine de la Marck, épouse de Conrard Horion. La famille Horion la conservera jusqu’en 1787. C’est à cette famille que nous devons les transformations successives du château. La dernière grande campagne de travaux a lieu sous Maximilien-Henri-Hyacinthe, comte de Horion (1694-1759). Il donne à l’édifice l’aspect qu’il conservera jusqu’à l’incendie de 1966 : un château de plaisance à la manière du XVIIIe siècle, goût dont les salons de l’aile nord témoignent encore aujourd’hui.





En 1787, la terre et la seigneurie furent cédées à Thomas Mattias de Louvrex, jurisconsulte avocat. L’année suivante, le château est vendu au baron de Hasselbrouck, puis légué à Monsieur de Sélys-Longchamp. Sa fille céda plus tard la propriété à Monsieur Adolphe Allard. Le dernier châtelain de Colonster fut le baron P. Van Zuylen qui le vendit en 1963 à l’Université de Liège.


Les aménagements du XIXe siècle touchent particulièrement les communs. On peut encore voir une tour circulaire dans le parc du château et un corps de bâtiment transformés à l’époque.

En 1966, le château est ravagé par un violent incendie. Les architectes Henri Lacoste et Jean Opdenberg sont alors chargés de le restaurer de de l’adapter, au prix d’importantes restructurations, aux besoins fonctionnels modernes de l'Université, tout en lui conservant son caractère majestueux.

Ils aménagent entre autres le majestueux escalier hélicoïdal qui dessert les différents étages.

Façades, toiture, tours, barrière en fer forgé du XVIIIe s. et piliers de l'aile des communs ont été classés en 1981, de même que des salons de l’aile nord qui avaient été épargnés par l’incendie.

 

Lithographie (en haut) : Anonyme, Château de Colonster, 22,6 X 28,4 cm, Collections artistiques de l'ULg, inv. 25131 (legs Wittert, 1903)

 

Décembre 2004 - Cellule Internet ULg